Le Bistrot du Canal, un coup de coeur!

Snap4692On y va parce qu’on s’y sent bien, parce qu’on y mange bien. Parce que le personnel est hyper accueillant et chaleureux, parce que le quartier ne fait que confirmer son potentiel de dingue, parce que la déco est à l’image de ce qu’on apprécie.

Je vous parle du Bistrot du Canal, un des nouveaux endroits chouchoux, un de ceux où il est agréable de passer une soirée d’été et où il est bon de se réfugier quand les piqures de l’automne se font ressentir. Le lieu est cosy et possède un capital sympathique qu’il n’est pas toujours facile de trouver à Bruxelles-village, parmi les tonnes de restos qui fleurissent à droite et à gauche. Nous, on est tombé sous le charme au premier regard et à la première bouchée.

Nous avons posé quelques questions à l’une des chef d’orchestre du lieu, j’ai nommé Mademoiselle Catherine Scherrer. Voici ses réponses…
Merci Catherine… et vous, lecteurs, ne traînez pas, filer au Bistrot du Canal. Allé zou ! ^_^

http://www.bistroducanal.be
Rue Antoine Dansaert 208 à 1000 Bruxelles (Belgique)
tél 02 511 03 60
Ouvert du dimanche au vendredi de 12h à 14h30 / 19h à 22h30
le samedi de 19h à 22h30

***
nic nac : Depuis quand est ouvert le Bistro du Canal?
Catherine Scherrer: Depuis mai 2011

nic nac:  Qui est derrière le projet ?
Catherine Scherrer:  Lionel Budna a créé le lieu, le concept, je me suis greffée au projet 4 mois après l’ouverture.Lui s’occupe du vin de l’accueil, moi de la carte et de la cuisine.

nic nac:  Comment s’est passé le déroulement depuis l’idée jusqu’à l’ouverture?
Catherine Scherrer:  Lionel voulait ouvrir son restaurant dans l’esprit bistro parisien, sympa et convivial depuis des années, tout est parti d’une impulsion, l’occasion, le lieu…Tout est allé assez vite finalement.

nic nac:  Quel est l’esprit du lieu ?
Catherine Scherrer:  Esprit bistro, sympa, convivial, petits plats grand-mère, manger ce qu’on a pas le temps de se cuisiner chez soi mais qui goûte comme à la maison. Boire du bon vin entre amis, refaire le monde.

nic nac: Quelle est la clientèle cible ?
Catherine Scherrer:  Tout le monde. On a essentiellement une clientèle jeune (la trentaine branchée bobo) mais aussi des plus vieux qui veulent passer un bon moment. Une clientèle d’affaire aussi car le quartier regorge de bureaux.

nic nac:  La déco, qui s’est est occupé ?
Catherine Scherrer:  L’endroit avait été initialement rénové avec du bois clair et des grandes baies, mais le reste marbres et meules indus sur mesure, tableaux noirs, enfin tout ce qui fait le lieu c’est nous, ajouté petit à petit. En somme le lieu s’étoffe petit à petit, avec nous et ce qu’on vit là.

nic nac:  Certains produits viennent de Lorraine – quel est votre lien avec cette région ?
Catherine Scherrer:  Lionel et moi sommes tous les deux lorrains, nous nous sommes connus ados à Metz. Du coup quand on rentre au pays voir notre famille, on ramène des spécialités de petits producteurs que nous connaissons.

nic nac:  Quels types de plats peut-on déguster chez vous ?
Catherine Scherrer:  De tout! Ici c’est des spécialités franco-belges, parfois fois revisités. Boulettes sauce tomate, croquettes de crevettes, des stoemps en accompagnement par exemple. Pas mal de poissons, toujours frais ( nous nous faisons livrer chaque jour). Des plats en sauce (canard façon chasseur, bourguignon, navarin d’agneau, blanquette…). Des entrées qui se déclinent en plats (en ce moment velouté de potiron jaune, vive de ligne grillée et rouille). La cuisine est variée, riche en légumes.. On  change la carte au fil des envies, les plats restent en moyenne 10 jours puis sont remplacés. Les classiques restent: boeuf japonais, assiette de légumes, os à moelle, onglet de bœuf, boulette sauce tomate….

nic nac:  Vous êtes mis à l’honneur avec Slow Food Brussels – racontez-nous !
Catherine Scherrer:  Gouter Bruxelles nous ont choisi déjà l’an dernier. Cette année le concept a un peu évolué puisque la session goûter Bruxelles se tient sur toute l’année. Nous proposons donc un menu entrée/plat/dessert conçu avec des produits locaux ou/et bio, artisanaux pour l’occasion. Ce qui nous pousse à chercher plus sain encore, plus authentique chez de petits producteurs et maraichers qui ne font pas forcement du bio mais de l’agriculture raisonnée. Notamment Yo de Beule pour les herbes fraiches, les pousses, et Giovianni un maraicher du coin qui propose que ce qui pousse chez lui dans son jardin. C’est aléatoire parfois mais très intéressant. Aujourd’hui nous avons reçu une caisse de légumes anciens, des racines. Il y a deux semaines c’était encore des radis et des feuilles de brocolis!! Faut composer!

nic nac: Si vous deviez nous convaincre de venir manger au Bistrot du canal en quelques mots, quels seraient-ils ?
Catherine Scherrer:  On est des gentils ^_^

nic nac: Citez quelques endroit que vous aimez à Bruxelles (sortie, repas, promenade, shopping…)
Catherine Scherrer:  J’adore le quartier, la Mer du Nord, Champi Gros!
Snap4695

photo 4
photo 2 photo 3
Snap4693 Snap4694

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s